Jack Johnson From Here Now To You

Parmi les musiques, qui font que je me sente indéniablement bien, il est un singer surfer et beau gosse de surcroît qui tape toujours dans le mille avec moi : Jack Johnson.

Si vous avez besoin de musique qui sent bon le soleil et le sable chaud, courez acheter son dernier album.

Il y a certes dans ce nouvel opus, une continuité entre chaque morceau, que l’on pourrait lui reprocher à tord, en ayant peut-être parfois l’impression que certains tracks se ressemblent énormément.
Néanmoins cet album donne vraiment l’impression d’une longue ballade sur la plage, et les mélodies si bien accordées les unes aux autres, au rythme de sa guitare, vous conduisent tout droit au bord de l’eau, caressant le sable, et somnolant au milieu des embruns et des effluves de Monoï.

Si la météo de ces derniers jours ne vous a pas conduit vers cet sensation de bonheur que l’on peut avoir lorsque les beaux jours arrivent, Jack JOHNSON vous emmènera, c’est sûr, vers un ciel plus clément, que caressent les palmiers.

Quelques liens vers cet album et une bonne journée à tous !

http://www.youtube.com/watch?v=m-J94gtklLw
http://www.youtube.com/watch?v=9s7_R3LJt8s
http://www.youtube.com/watch?v=e3NpihouxI8

 

 

 

Publicités

Les soupirs de l’automne…Automn sighings…

En me promenant ce week-end dans les allées du jardin de mes Grands Parents, j’ai pu rencontrer deux survivantes, et pas des moindres…

IMG_20131110_203909L’automne est là, et sa lumière incroyable aussi…
Ca me rapproche un peu plus tous les jours du moment où Baby Louise va rejoindre notre famille….

Les Fleurs se font rares à cette époque, mais celles qui choisissent de rester, explosent.

IMG_20131110_203700

Une petite chanson douce comme l’automne, inspirée par une photographie découverte sur un autre site…

Walk away – Ben HARPER

Oh no- here comes that sun again.
And (that) means another day without you my friend.
And it hurts me to look into the mirror at myself.
And it hurts even more to have to be with somebody else.

And it’s so hard to do and so easy to say.

But sometimes – sometimes, you just have to walk away – walk away.

With so many people to love in my life, why do I worry about one?

But you put the happy in my ness, you put the good times into my fun.

And it’s so hard to do and so easy to say.
But sometimes – sometimes, you just have to walk away – walk away and head for the door.

We’ve tried the goodbye so many days.
We walk in the same direction so that we could never stray.
They say if you love somebody than you have got to set them free, but I would rather be locked to you than live in this pain and misery.
They say time will make all this go away, but it’s time that has taken my tomorrows and turned them into yesterdays.
And once again that rising sun is droppin’ on down
And once again, you my friend, are nowhere to be found.

And it’s so hard to do and so easy to say.

But sometimes, sometimes you just have to walk away, walk away and head for the door. You just walk away – walk away – walk away. You just walk away, walk on, turn and head for the door.
Writer: DJAWADI, RAMIN

http://www.youtube.com/watch?v=6FSkL9hMhpE

 

FOO FIGHTERS The best of you….

FooFightersDaveGrohl1

Il y a des moments dans la vie, où on a besoin de bons morceaux, et là en l’occurrence, les Foo Fighters sont probablement un groupe qui, à mon sens, balance un max d’énergie, celle qui aide à la survie,  parce que la vie n’est pas un long fleuve tranquille… Ces moments de vie où la force doit venir de l’intérieur, alors qu’on a déjà du mal à respirer. Les espagnols appellent ça « la Rabia », le petit truc qui te prend les tripes, et t’aide à te dépasser… La rage en somme…
La chanson évoque le moment où dans une relation, on est confronté à la dure réalité, celle où il n’y a plus d’issue, et où malgré tout, on a toujours le choix même douloureux, de rester et de continuer à souffrir, ou de résister et d’affronter le chagrin, qui de toutes façons est bien là, quoiqu’il advienne…

Faire le choix de la victime ou du guerrier qui affronte sa souffrance et la combat…

Alors pour tous les guerriers, et les guerrières….

foo-fighters-2-wide-by-kenpeyddox-6989

Voilà le bon son dans vos oreilles :

FOO LOUD

Les paroles :
I’ve got another confession to make
I’m your fool
Everyone’s got their chains to break
Holdin’ you

Were you born to resist or be abused?
Is someone getting the best, the best, the best, the best of you?
Is someone getting the best, the best, the best, the best of you?
Are you gone and onto someone new?

I needed somewhere to hang my head
Without your noose
You gave me something that I didn’t have
But had no use
I was too weak to give in
Too strong to lose
My heart is under arrest again
But I break loose
My head is giving me life or death
But I can’t choose
I swear i’ll never give in
No, I refuse

Is someone getting the best, the best, the best, the best of you?
Is someone getting the best, the best, the best, the best of you?
Has someone taken your faith?
Its real, the pain you feel
Your trust, you must
Confess

Is someone getting the best, the best, the best, the best of you?
Oh..

Has someone taken your faith?
Its real, the pain you feel
The life, the love
You’d die to heal
The hope that starts
The broken hearts
Your trust, you must
Confess

Is someone getting the best, the best, the best, the best of you?
Is someone getting the best, the best, the best, the best of you?

I’ve got another confession my friend
I’m no fool
I’m getting tired of starting again
Somewhere new

Were you born to resist or be abused?
I swear i’ll never give in
I refuse

Is someone getting the best, the best, the best, the best of you?
Is someone getting the best, the best, the best, the best of you?
Has someone taken your faith?
Its real, the pain you feel
Your trust, you must
Confess
Is someone getting the best, the best, the best, the best of you?
Oh..

Une petite dernière photo, parce que j’adore les photos de groupe aussi…
foo-fighters-2010-06-03

Je crois sincèrement que la musique peut réparer, en tous les cas rendre les choses moins douloureuses… Bonne écoute à tous , et n’oubliez pas :
« I swear i’ll never give in
I refuse »

 

De Mozart et d’un Single Man, d’un demi dieu et de cette étrange vie quand même…

One tea for Louise and I

Bien assise sur mon tabouret me revoilà, en train de pianoter sur mon clavier d’ordinateur en écoutant MOZART, rien que ça Mme !!!

A l’affiche des films que j’ai pu découvrir récemment :
A Single Man : TOM FORD : un film à l’esthétisme qui frise la perfection. Si l’intention de son auteur était bien de faire endosser le film à Colin FIRTH, alors je crois qu’il le porte à la perfection… Le personnage ne manque pas d’humour, ni même d’intelligence humaine, ce qui dénote considérablement avec le costard aseptisé du rôle principal : un prof de fac ultra brillant qui perd son unique amour, un jeune homme qui donnait un sens à sa vie… mais comment supporter cette vie lorsque l’autre n’est plus là???
Julian MOORE d’une beauté hitchcockienne, plante aussi un personnage aussi névrosé que charmant. Bref si vous aimez les belles images, et la performance d’acteur, l’introspection et que la douloureuse question du sens de l’existence s’est déjà posée à vous, vous apprécierez ce film.

Deuxième film : Maman.
L’histoire d’une mère Josiane BALASKO, qui n’a jamais su faire… face à ses deux filles Marina FOIS et Mathilde SEIGNER, qui décident une bonne fois pour toutes de régler la question des non dits, et des douleurs quotidiennes infligées par ce manque d’amour maternel. Le trio porte le film à merveille. BALASKO peut tout jouer, ça désormais j’en suis convaincue, et Marina FOIS m’a encore bluffée. Bravo !
Un beau film qui remue les tripes. Seul petit conseil, à ne pas regarder avec sa mère, si certaines questions de votre relation ne sont pas encore réglées…

Percy JACKSON 2 : chose promise, chose due à ma grande.
Contre toutes attentes et malgré mes appréhensions, j’ai passé un agréable moment. Le film est assez explicite (pour ceux qui n’auraient pas vu le 1) et PERCY et son frangin, sont ma foi très attachants. Les effets spéciaux sont sympas, et je me suis dit en quittant la salle que si j’avais été entrepreneur, j’aurais probablement créé un parc d’attractions aquatiques Percy Jackson. Par moment ça donne le vertige. La version numérique suffit à mon humble avis, à vous procurer des sensations, pour ceux et celles à qui la 3D file la gerbe, restez en donc à cette bonne vieille version.

Ca c’était pour la partie, tchi tcha !!!

En ce qui concerne cette journée, je crois que mon unique plaisir aura été cette saveur d’avant l’automne de thé à l’orange cannelle dans ma tasse so british, en écoutant Mozart.
Je vis en décalé, car comme je l’évoquais précédemment, une misérable dent qui me fait horriblement souffrir la nuit, m’empêche de dormir… C’est étrange, j’ai une perception de la réalité tout à fait décalée, du coup. Je dors le jour. Je suis très seule, car les personnes autour de moi continuent à vivre, et j’ai l’impression de flotter.
Lorsqu’on est seul, on pourrait tout à fait s’inventer une autre réalité, puisqu’on est seul à l’interpréter. De temps en temps, je me force à cet exercice douloureux de la solitude, et l’instant se transforme assez rapidement en notes de musiques, et en mots déposés là ici, sans aucune prétention que celle d’avoir l’impression d’être moins seule.

Je vous souhaite de passer une agréable journée, et s’il devait y avoir une musique qui irait superbement avec la Golden Hour, ce serait probablement celle là :
Mozart : Cosi fan tutte : Soave sia il vento…

J’aime bien ce garçon…

Je crois définitivement que c’est pour moi « the » chanson sexy du moment « PARIS SEYCHELLES ». Du coup je vais bien guetter l’album qui sort cet automne.

Je l’ai toujours trouvé un peu excentrique, ce qui ne me déranche pas dans l’absolu, mais faire du burlesque bobo pour en faire, en tous les cas les derniers temps c’est un peu l’impression que j’ai eu j’ai pas adhéré…

Et puis après la Parenthèse Inattendue, où je l’ai trouvé assez timide et sur la réserve et pudique, je me suis dit que peut-être l’âge aidant, il gagnerait certainement en authenticité….

Et puis ce titre est arrivé à point nommé pour me conforter dans mes impressions. On est toujours dans la poésie, et ça c’est plutôt bon, mais c’est beaucoup moins surréaliste, plus simple, plus direct. Sera-t-il comme le bon vin, c’est tout le mal que je lui souhaite, parce que ce garçon là je l’aime bien et il a un talent énorme.

C’est tout à fait le genre de garçon arty, insolent dont je serais tombé follement amoureuse ado. Et je suis bien heureuse de voir que ces jeunes hommes font aussi de très jolies personnes adultes. Ca me réconcilie un peu avec cette gente masculine inaccessible (en apparence) pour la jeune ado très romantique que j’étais…

Bref, assez d’introspection, laissons place à la sexy music… Bonne écoute et bonne journée à toutes et tous.

https://www.youtube.com/watch?v=TeErmjZ0mqg&feature=youtube_gdata_player

Musique…

Un peu de fraîcheur, de l'espace... beaucoup de Liberté...
Un peu de fraîcheur, de l’espace… beaucoup de Liberté…

Parfois certains morceaux vous transportent loin… tellement loin.

Au gré des envies, et des moments on peut revenir en arrière juste grâce à quelques notes… Les souvenirs fusent les sensations de bien être aussi… Faut essayer, c’est une délicieuse thérapie.

J’espère que l’été n’est pas trop lourd pour vous. En ce qui me concerne, il fluctue avec le thermomètre, et l’absence de ma grande aussi… quand le manque est si fort qu’il vous compresse le coeur, et fait sortir les larmes… Heureusement que mon corps ne suit pas, et que de temps en temps, je prends conscience aussi, que c’est bon de ne rien faire, dans cet état, l’été…

Je retourne rêvasser encore un peu, à cette période de galères que j’ai connue, où je ne me suis jamais sentie aussi libre finalement…